Cabinet de Psychologie - Neuropsychologie 
  Marie Combes

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

La rééducation cognitive

Le processus de remédiation cognitive s'organise autour d'une évaluation initiale (si elle n'est pas déjà faite pas un autre praticien), de la formulation d'objectifs personnalisés, de séance de remédiation cognitive (le nombre de séances est déterminé avec le patient, en fonction des objectifs à atteindre), et d'une évaluation post-intervention pour évaluer l'impact des séances. 


Une fois le bilan neuropsychologique achevé, selon le besoin et la pertinence, une prise en charge rééducative peut être proposée. Celle ci nécessite des séances régulières (au minimum une fois par semaine). Le principe est d'effectuer régulièrement des exercices (sur papier ou sous forme de jeux) qui auront pour but de travailler la ou les fonctions cognitives déficitaires. 


Cette rééducation est à différencier de la simple stimulation : le neuropsychologue créé un programme d'apprentissage structuré pour chaque patient, avec des axes de progression et des niveaux de difficulté qui lui sont adaptés.


Le neuropsychologue fera alors un suivi de l'évolution du patient en réalisant un nouveau bilan (après une dizaine de séances en général). Il pourra proposer en parallèle au patient des stratégies de compensation des difficultés éprouvées.


Un autre objectif fondamental de la rééducation se situe dans la prise de conscience des patients de leurs propres troubles. Autrement dit, le neuropsychologue va apprendre au patient comment fonctionne son cerveau (psycho-éducation) pour  lui permettre de développer des stratégies de compensation.

Enfin, des séances de soutien psychologique peuvent être proposées au patient, s'il en éprouve le besoin. Ces séances auront surtout  pour objectif d'augmenter la confiance en soi des patients, dont on connait l'impact sur le fonctionnement cognitif.